le rituel de l'Eglise   



 

Veillée de prière

 

Quand cela est possible, cette veillée a  lieu plutôt en soirée, alors que la nuit est descendue.

Sa mise en oeuvre exige un animateur et coordinateur dont le rôle est :

- de construire le déroulement de la célébration en la guidant au fur et à mesure dans un travail de “ tissage ” pour servir l'annonce de la foi et la prière.

- en suscitant la parole et les modes de participation

- en faisant les liens entre les divers temps ou les diverses expressions.. en donnant à entendre... par-delà les mots.

 

Se retrouvent - quand cela est possible, dans la maison du défunt, lieu de la vie, des rencontres, d'une histoire, lieu de mémoire, mais aussi  ce peut être dans un salon funéraire : les parents, les amis , les proches.

Ce type de célébration demande à être proposé et accueilli , correspondant à une attente, à un désir ( qui propose ? Qui invite ? Qui annonce ? ) . La durée est au minimum d'environ une heure.

 

La veillée est l'occasion de réactiver des liens, de les renouer entre parents, amis.

- elle participe du travail de deuil : ce temps commun peut aider à surmonter le désarroi de la séparation.

- elle permet l'expression de relations qui font vivre, favorisant une expérience de communion, de soutien mutuel , et de réconfort... lieu de partage fraternel et familier.

- elle permet un partage de la foi et une expérience la prière par un groupe hétérogène

( brassage des générations, les cultures, des situations et expressions religieuses et de    foi.....)

 

Structure  et organisation de la veillée :

1 - dynamique de la veillée :

celle-ci est constituée de matériaux préparés ( poëmes lus, morceaux de musique joués ou enregistrés) ou matériaux spontanés (éléments du partage).

Elle demande une adaptation aux situations déterminées et aux personnes présentes.

Elle demande une progression.

 

2 -éléments intervenant dans la progression de la veillée :

anamnèse , mots de nos vies , Parole Dieu, prière.

            1- évocation du défunt : ce qu'il était pour chacun - ce que chacun aime retenir du défunt, 

                         de ce qu'il était

                        soit par évocation, soit par adresse au défunt .

2- vivre le deuil : ce que " fait" cette séparation ( la mort, cette mort touche chacun)  Comment vivre cette mort , cette séparation ?

                        La mort qu'est elle ? Qu'est-ce que la vie ?

            3- textes non-bibliques : des mots pour dire l'affection , la peine , les questions

            4- écoute de la parole Dieu : une révélation : le Christ,

                                                               une présence à reconnaître,

                                                               une lumière à accueillir,      

                                                            une espérance à vivre.

 

            5- méditation : partage

                                    témoignage

                                    silence

            6- la prière : lue,  récitée, exprimée. plus spontanément.

                                    - louange, supplication , intercessions

                                    - la prière du Seigneur : le "nôtre Père"

- prier avec Marie, prier Marie : le "je vous salue Marie"

- prier les saints  avec les saints patrons de chacun .

 

                                   

            7- des gestes : le regard porté sur le défunt, sur la Croix

                              l'eau bénite et bénir le corps

                             donner un baiser au défunt et lui dire "adieu" ( § les yeux se sont    fermés - pouvoirs dans le rituel les  prières indiquées pour  la fermeture de cercueil)

 

Comme toute célébration : il y a des équilibres à assurer entre : silence, parole lue, parole de partage, musique, gestes.... Les fonctions demandent à être  distribuées

           


© 2014 CT