Les Eglises chrétiennes à Toulouse   



 

EGLISES CHRÉTIENNES  

 A  TOULOUSE

 

 

 

 

Eglises Orthodoxes

 

 La communauté orthodoxe russe de la juridiction du patriarcat oecuménique de Constantinople (paroisse Saint-Nicolas) (1000 personnes environ) constitue une paroisse qui a son église  à Toulouse, avenue de Grande Bretagne. Elle a un prêtre à son service. 

 

D’autres communautés orthodoxes dont présentes :

la  paroisse Saint Saturnin du patriarcat de Serbie ( lieu de culte, route de Lavaur)

et une paroisse du patriarcat de Roumanie

 

Il y a  une communauté arménienne  relevant de l’Eglise Apostolique (Eglise orthodoxe ancienne).

 

Eglises d’Orient unies à Rome

 

On se souviendra que des chrétiens appartenant à des Eglises unies à Rome sont présents à Toulouse :

des maronites (messe à la chapelle Sainte Claire de l’Institut Catholique)

des chaldéens

   

Eglises et communautés issues de la Réforme (Protestants)

 

l'Eglise Réformée de France  compte environ 5000 membres.  Sa communauté est la communauté chrétienne la plus nombreuse après l’Eglise catholique. Elle comprend quatre paroisses (1 à 2  à Toulouse, 1 à Saint-Gaudens, 1 à Revel rattachée au consistoire de Castres). Elle comprend à outre au service de sa mission une aumônerie des hôpitaux et des prisons, une présence en milieu universitaire. Sur la ville de Toulouse : 4 pasteurs : 2 au service des paroisses plus 3 autres ayant  des services particuliers (aumôneries Hôpitaux et prisons ; université ; TO7).

 

A côté de ces communautés il y a également une communauté germanophone qui a un pasteur luthérien et une communauté malgache qui a également un pasteur à son service.

Il faut ajouter un aumônier militaire.

 

Un certain nombre   de communautés évangéliques ou pentecôtistes sont aussi présentes sur Toulouse et sa banlieue comme aussi dans des villes du département .  Elles se sont particulièrement développées cette dernière décennie. Les unes sont rattachées à la Fédération Protestante de France, les autres non. Elles se trouvent présentes principalement en banlieue toulousaine où l'on peut dénombrer une trentaine de pasteurs évangéliques . Ceux-ci, relativement stables, se trouvent ordinairement en lien dans le cadre de la « pastorale des églises évangéliques », où  participent aussi  les pasteurs de l'Eglise Réformée de France. Parmi ces communautés , deux Églises Baptistes.   Ces communautés sont très actives et dynamiques , désireuses de témoigner de l'Évangile et de l'annoncer   .

Des relations avec l’Eglise catholique existent .

 

Communauté anglicane

 

Une communauté appartenant à la communion anglicane est également présente. Le nombre d'anglicans est un augmentation, causes développement de « Airbus Industrie » qui amène à Toulouse, provisoirement où durablement, des ingénieurs et cadre anglais de l'aéronautique civile.

Il faut aussi mentionner un nombre important d’anglais qui achètent actuellement dans les départements du Sud de la France .

Un prêtre anglican est au service de cette communauté .

La population de langue anglaise à Toulouse est de plusieurs milliers de personnes  (Travail, Etudes, etc.).

 

 

 Il existe   aussi des communautés qui se présentent comme des Eglise chrétiennes mais ne sont pas  reconnues comme telles par les Eglises  Chrétiennes  (témoins de Jéhovah, mormons).

 

Autres communautés non-catholiques

 

Il  existe également deux à trois communautés qui se présentent comme appartenant à l'Eglise catholique, mais n'ont aucun lien, (par exemple   l’ « église Saint-Louis des français » devenue ensuite « église Sainte-Rita » à Toulouse ou encore telle autre communauté en banlieue). Ces communautés ne dépendent pas de l’Eglise catholique. Il n’y a aucun lien  existant, aucune relation œcuménique. Des familles découvrent étonnées que le baptême demandé et célébré dans ces communautés ne relèvent pas de l’Eglise Catholique. Elles découvrent cette situation lors de la demande  de sacrements à l’Eglise catholique (1ère communion, mariage).

 

 

 

 


© 2014 CT